GUIBERT (H.)


GUIBERT (H.)
GUIBERT (H.)

GUIBERT HERVÉ (1955-1991)

Chez Hervé Guibert — qui fut longtemps critique photographique au journal Le Monde —, l’écrivain produit des images ou des fantasmes, et le photographe raconte des histoires. Dans L’Image fantôme (1981), il avait clairement exprimé que la photographie telle qu’il l’entendait ne se concevait que dans une visée autobiographique. C’est ce dont témoigneront ses livres de photographies: Le Seul Visage (1984), L’Image de soi, ou l’Injonction de son beau moment? (1989). Les nombreux livres d’Hervé Guibert peuvent se regrouper en grandes sections, où se retrouvent les mêmes obsessions et, souvent, les mêmes personnages, dont l’auteur lui-même, omniprésent: on distinguera les textes à caractère pornographique (Les Chiens , 1982, Les Aventures singulières , 1982, Vous m’avez fait former des fantômes , 1987), les romans «familiaux» ou directement autobiographiques (Suzanne et Louise , 1980; Mes parents , 1986; À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie , 1990; Le Protocole compassionnel , 1991; L’Homme au chapeau rouge et Cytomégalovirus , 1992), des livres inspirés d’expériences «professionnelles» (Des aveugles , 1985; L’Incognito , 1989), enfin des romans plus atypiques, souvent drolatiques (Voyage avec deux enfants , 1982; Les Lubies d’Arthur , 1983; Mauve le Vierge , 1988; Les Gangsters , 1988; Fou de Vincent , 1989; Mon valet et moi , 1991).

Dès son premier texte, La Mort propagande (1977), Hervé Guibert affirmait: «Mon corps est un laboratoire que j’offre en exhibition, l’unique acteur, l’unique instrument». Guibert a trouvé, involontairement, le lieu d’accomplissement de son projet d’écrivain: dire la vérité, même si elle se confond avec la mort. «Le sida m’a rendu intelligent», notait Guibert, mi-sérieux, mi-ironique. C’est l’intelligence, en effet, de ces livres qu’on doit retenir. On rappellera enfin le scénario qu’Hervé Guibert avait écrit avec Patrice Chéreau, L’Homme blessé (1983), où un coup de foudre entre deux garçons était envisagé par les auteurs «comme une initiation au malheur». Écrire, Guibert l’a souvent dit, c’est trahir: ses amis, ses idéaux, ses maîtres. Il reconnaissait volontiers que ses livres étaient écrits sous l’influence de, ou plutôt en compagnie des écrivains qu’il admirait: Roland Barthes, Peter Handke, Eugène Savitzkaya, Knut Hamsun ou encore Thomas Bernhard pour À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie .

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • GUIBERT (F. A. de) — GUIBERT FRANÇOIS APOLLINI comte de (1744 1790) «En 1772, M. de Guibert fit paraître son Traité de tactique qui causa le plus grand bruit à cause de la préface qui était fort hardie, ce qui l’obligea à voyager.» Cette remarque provient des notes… …   Encyclopédie Universelle

  • Guibert — may refer to: *Jacques Antoine Hippolyte de Guibert, Napoleonic French civil military theorist *Guibert of Nogent, Benedictine author and theologian *Andres Guibert, NBA player *Hervé Guibert, modern French author *Joseph Hippolyte Guibert,… …   Wikipedia

  • Guibert — ist der Name folgender Personen: Guibert von Nogent (1053–1124), Benediktiner, Theologe und Autor Hervé Guibert (1955–1991), französischer Schriftsteller und Fotograf Jacques Antoine Hippolyte Guibert (1743–1790), französischer General und… …   Deutsch Wikipedia

  • Guibert —   [gi bɛːr], François Apollini Graf von, französischer General und Militärschriftsteller, * Romans (Département Drôme) 12. 11. 1744, ✝ Paris 6. 5. 1790; widmete sich nach der Teilnahme am Siebenjährigen Krieg und an einem Feldzug auf Korsika… …   Universal-Lexikon

  • Guibert — Guibert, 1) (Wibert), von edler Geburt, war Kleriker in Parma, wurde unter der Regentschaft der Kaiserin Agnes nach Cadulus Kanzler für das Königreich Italien u. wurde bei der Ausführung seiner Aufgabe, dem König sein Recht auf die Papstwahl zu… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Guibert — (spr. gibǟr), 1) Jacques Antoine Hippolyte, Graf von, militär. Schriftsteller, geb. 12. Nov. 1743 in Montauban, gest. 6. Mai 1790 in Paris, wohnte als Sohn des Stabschefs der Armee drei Feldzügen in Deutschland bei und tat sich 1766 auf Korsika… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Guibert — (Ghibähr), Jacques Antoine, Graf von, geb. 1743 zu Montauban, gest. 1790 als Maréchal de Camp, militär. Schriftsteller; »Traité de la force publique considérée dans tous ses rapports«, Paris 1790, in welchem er die Nothwendigkeit erwies, das frz …   Herders Conversations-Lexikon

  • Guibert — Nom de personne d origine germanique, Wigberht (wig = combat + berht = brillant), très fréquent en Vendée. Variante : Guibbert (Languedoc). Diminutifs : Guiberteau, Guiberteaud (17, 85), Guibertin (26) …   Noms de famille

  • Guibert — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Guibert est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom ou patronyme 2 Saint chrétien …   Wikipédia en Français

  • Guibert of Nogent — (c.1055–1124) was a Benedictine historian, theologian and author of autobiographical memoirs. Guibert was relatively unknown in his own time, going virtually unmentioned by his contemporaries. He has only recently caught the attention of scholars …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.